2ème édition de la journée mondiale de la femme rurale

Foire agro-pastorale et conférences débats

Célébration de la 2ème édition de la journée mondiale de la femme rurale : plusieurs activités au programme dont la foire agro-pastorale et des conférences débats

 

 

La commune rurale de Torodi (région de Tillabéry) a abrité, samedi dernier, une grande foire agro-pastorale. C'est la ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant Mme Maïkibi Kadidiatou Dandobi qui a présidé la cérémonie du lancement de ces activités. C'était en présence de des Députés nationaux, de plusieurs membres du gouvernement, des représentants des ONG et Institutions nationales et internationales, des autorités administratives et coutumières de la région de Tillabéry et de plusieurs invités.

Dans son discours de lancement des activités, la ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant, parraine de cette 2ème édition s'est beaucoup réjouie de cette initiative de la Fédération des Unions des Groupements Paysans du Niger (MOORIBEN) et la Campagne Cultivons et leurs partenaires. Cette année, la journée Mondiale de la Femme Rurale a été placée sous le thème : «autonomisation des femmes rurales et leur rôle dans l'éradication de la pauvreté et de la faim ».

Cette importante activité coïncide avec les festivités de la célébration de la Journée Mondiale de l'Alimentation, dédiée aussi au monde rural. A travers ces importantes fêtes, le monde entier est entrain de rendre un hommage mérité à la population rurale en général et les femmes rurales en particulier au regard des efforts qu'elles ne cessent de déployer dans leur quotidien. Au Niger, le Recensement Général de la Population et de l'Habitat de 2012, fait ressortir que, 60% des femmes vivent en milieu rural.

C'est pour quoi Mme Maïkibi Kadidiatou Dandobi a rendu hommage à ces vaillantes femmes qui, «nous le savons tous apportent une contribution inestimable au développement rural en particulier et au développement de tout le pays», a-t-elle souligné. Poursuivant son discours, elle devait souligner le rôle combien important de ces femmes qui œuvrent sans répit dans la production agricole, dans les champs ou sur les sites de cultures irriguées, dans l'élevage, et même dans l'artisanat. Elle a aussi expliqué que ces efforts de la femme nigérienne ont permis au pays de faire partie des 63 pays en développement dans le monde ayant atteint l'objectif du millénaire pour le développement concernant la réduction à moitié de la proportion de personnes souffrant de sous alimentation chronique. Dans leurs exaltantes tâches, ces femmes font face à plusieurs défis. Selon la ministre en charge de la Population, il s'agit notamment de la surcharge de travail et de la pénibilité de leurs tâches domestiques ; de la difficulté d'accès aux engrais et aux intrants ; de la difficulté d'accès aux crédits et aux ressources. C'est conscientes de cela, précise-t-elle que les autorités de la 7ème République au premier range desquelles, S.E El hadji Issoufou Mahamadou Président de la République, Chef de l'Etat et M. Brigi Rafini Premier ministre, Chef du Gouvernement œuvrent sans relâche à la promotion du bien être de la femme rurale. Le programme de la Renaissance du Niger à travers « l'initiative 3N » est une preuve suffisante.

Ce programme prévoit la multiplication des points d'eau ; la mise à disposition de matériel d'allégement des tâches domestiques comme les moulins, décortiqueuses, batteuses ou plate formes multifonctionnelles ; la mise à disposition de kits familiaux de petits ruminants ; l'augmentation de la couverture des institutions de micro finance pour faciliter l'accès aux crédits ; la mise à disposition d'aliment bétails, etc. Les Maisons de la Femme, lieu par excellence d'apprentissage de la transformation des produits agricoles jouera un important rôle, indique la ministre dans le renforcement des capacités des femmes à conserver et commercialiser leur production. Au terme de son intervention, Mme Maïkibi Kadidiatou Dandobi a réitéré l'engagement du gouvernent de créer toutes les conditions pour l'amélioration de la situation de la femme nigérienne.

Au paravant, le Maire de Torodi M. Ibrahim Djibo, le Secrétaire Général du Gouvernorat de la Région de Tillabéry M. Moussa Mossi et M. Marou Amadou Bello membre de la campagne cultivons, se sont succédés devant l'audience pour saluer et remercier les membres du gouvernement et tous les officiels pour l'intérêt qu'ils accordent aux questions de la femme rurale. Cultivons est une campagne publique portée par Oxfam et ses partenaires organisations des producteurs-productrices, d'éleveurs et de la société civile. La cérémonie a été sanctionnée par une visite guidée des stands.

 

Source : www.lesahel.org
Auteur : ALI Maman (envoyé spécial)