Mission de la Ministre dans la région de Niamey

Mobilisation sociale pour un soutien indéfectible aux FDS dans la lutte contre le terrorisme

Poursuivant sa mission de mobilisation citoyenne de soutien aux Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans la région de Niamey, la délégation ministérielle conduite par la ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant Dr Maïkibi Kadidiatou Dandobi était hier matin au 5ème arrondissement de Niamey. La ministre est accompagnée dans ce déplacement par le gouverneur de la région de Niamey, le maire, président du Conseil de Ville de Niamey ainsi que les cadres centraux du ministère de la Population, les cadres régionaux et municipaux.

A son arrivée dans les locaux du 5e arrondissement, la délégation ministérielle a été accueillie par le maire dudit arrondissement avant de s'entretenir avec les leaders d'opinion dans la salle de réunion. A l'entame de ses propos au cours de la réunion, la ministre de la Population, de la Promotion de la Femme et de la Protection de l'Enfant Dr Maïkibi Kadidiatou Dandobi s'est d'abord penchée sur l'objet de sa mission qui consiste à mobiliser les citoyens afin de soutenir sans relâche les FDS qui sont déployées sur le théâtre d'opération pour combattre la nébuleuse Boko Haram qui a injustement attaqué notre pays. En effet, elle a sollicité les populations à prêter les mains fortes aux FDS dans l'accomplissement de leur mission de défense et de protection de l'intégrité territoriale du pays.

La ministre a par ailleurs rappelé que le 6 février dernier Boko Haram a perpétré des attaques à Bosso et à Diffa. Depuis cet instant précis, les FDS sont à pied d'oeuvre pour éradiquer cette force obscurantiste qui tente de semer la psychose et la panique chez les citoyens. Dr Maikibi Kadidiatou Dandobi a rassuré les populations que la situation est sous contrôle et nos FDS maîtrisent la situation. Selon elle, les actes que Boko Haram est en train de poser dans le Bassin du Lac Tchad ne cadrent pas avec la conception et les valeurs de l'Islam qui est une religion de paix, de tolérance et d'amour. C'est pourquoi, elle a demandé aux populations d'apporter leur soutien aux FDS en dénonçant tout individu suspect auprès des autorités compétentes.

En outre, la ministre en charge de la Population a lancé un pressant appel aux populations de rester sereines pour faire échec au projet de Boko Haram qui vise à créer la psychose et la panique. Peu après l'intervention de la ministre, les marabouts présents à la rencontre ont pris la parole pour édifier davantage les participants sur l'entreprise de Boko Haram qui n'a rien de religieux. Ils ont à travers des versets et des hadiths, apporté des clarifications sur l'islam qui est une religion de paix et d'amour. Les échanges entre la délégation et l'assistance ont permis à l'ensemble des participants de comprendre les attentes des autorités vis-à-vis des populations. Dr Maïkibi Kadidiatou Dandobi a demandé aux populations de bien veiller sur l'éducation et le mouvement des enfants, sachant que dans ses aventures Boko Haram utilise la jeunesse.

La ministre a, au terme de cette réunion, exprimé toute sa satisfaction pour l'intérêt que les populations ont manifesté pour apporter leur pierre à l'édifice en vue d'accompagner les FDS dans leurs actions de sécurisation de l'intégrité territoriale. A travers les échanges les participants à la réunion ont compris le message de la ministre avant de manifester leur engagement à constituer une force en vue de contribuer à la défense du territoire national. De ce fait, le gouverneur de la région de Niamey a parlé de la mise en place des comités des quartiers qui permettront également de soutenir les efforts des autorités. D'autres sujets d'intérêt national ont aussi été abordés au cours de la réunion.

 

Source : www.lesahel.org
Laouali Souleymane